Harcèlement sexuel et cybersexisme chez les jeunes

Le cybersexisme touche 3 filles et 2 garçons par classe en moyenne (Centre Hubertine Auclert)

Les contenus inappropriés ou pornographiques ne sont pas les seules menaces à caractère sexuel pour les enfants et les adolescents. Le harcèlement sexuel en ligne et le cybersexisme sont également des violences numériques à connaître et à prévenir.

Qu’est-ce que le cybersexisme ?

Selon le site stop-cybersexisme.com, le cybersexisme, c’est :

  • être la cible d’insultes relatives à son corps et/ou de rumeurs sur sa vie amoureuse sur les réseaux sociaux (Instagram, twitter, Facebook, Snapchat…) ;
  • recevoir des messages à caractère sexuel qui mettent mal à l’aise ;
  • subir des humiliations répétées par : la création de faux comptes, la diffusion de photos sans accords et/ou de vidéos intimes, la publication de commentaires blessants et/ou de menaces.

Cette forme de cyberviolence a des conséquences graves sur la victime qui perd confiance en elle, et développe un sentiment d’insécurité et/ou d’exclusion. Les effets dévastateurs se trouvent encore amplifiés par la diffusion 24h/24 en ligne.

Il est essentiel de lutter contre ces attaques en ligne prenant la forme de critiques sur le physique, ou les relations amoureuses.

Comment reconnaître le cybersexisme ?

Le cybersexisme ne se traduit pas de la même façon chez les filles et les garçons. 

Les filles sont plus nombreuses à être victimes de ces cyberviolences. On observe souvent deux phénomènes :

  •  le slut-shaming, qui consiste à isoler socialement une jeune fille parce qu’elle est perçue comme une concurrente par les autres, notamment lorsque cela concerne ses relations avec un garçon, tout en se moquant d’elle et de son physique ;
  • la porno-divulgation, qui consiste à partager des photos ou vidéos intimes sans le consentement de la personne qui y est représentée pour se venger.

Chez les garçons, le phénomène se traduit davantage par l’ostracisme, c’est-à-dire une mise à l’écart pure et simple, ou par des lynchages en ligne destinés à ruiner la réputation de la victime, avec parfois une véritable incitation à la haine.

Que faire si on est victime de cybersexisme ou de harcèlement sexuel en ligne ?

Si vous êtes victime de harcèlement sexuel ou de cybersexisme, parlez-en a un adulte, qu’il s’agisse d’un parent, d’un proche de la famille ou d’un professeur. Mais quoi qu’il arrive, ne restez pas seul.

Quelle que soit la situation, n’hésitez pas à nous contacter au 3018 que vous soyez la victime, un parent ou un témoin.

Pour aller plus loin

Cyberharcèlement

Cyberviolences

Revenge Porn

Besoin d'aide ?

Cyberharcèlement, revenge porn, chantage à la webcam, usurpation d’identité, violences sexistes et sexuelles, exposition à des contenus violents & pornographiques, etc. et toutes les questions liées aux usages (jeux vidéo, contrôle parental, paramétrage de compte, surexposition aux écrans).

Actualités