Un ado sur deux a déjà été exposé à de la pornographie en ligne

Partager

Alors que l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) a saisi la justice en mars dernier (1) pour ordonner aux fournisseurs d’accès à internet d’empêcher l’accès à cinq hébergeurs de contenus pornographiques (Pornhub, Tukif, Xhamster, Xvideos et Xnxx) ne protégeant pas les mineurs, un sondage Ifop commandé par des chercheurs de l’université LMU de Munich confirme la forte exposition des adolescents à la pornographie en ligne.

  • La moitié d’entre eux (51%) ont déjà été exposés à de la pornographie en ligne, et 41% d’entre eux visitent des sites porno tous les mois en moyenne, et souvent plus fréquemment.
  • Ils sont 31% à s’être rendus sur un de ces huit sites : Pornhub, Xhamster, Xnxx, Tukif, Jacquieetmichel, Jacquieetmicheltv et Jacquieetmicheltv2. La même proportion de sondés confie avoir visité d’autres sites porno,
  • et 30% ont été exposés à du contenu explicite sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Reddit…)
  • La durée médiane de leur consommation de contenu pornographique est de 30 minutes par mois.

 

(1) Dans le sillage de l’assignation en référé menée par l‘Association e-Enfance et La Voix de l’Enfant des fournisseurs d’accès à Internet afin de bloquer les principaux sites pornographiques laissant les mineurs accéder à leurs contenus

Une date d’audience a été fixée au 24 mai prochain. Si la demande de l’Arcom aboutit, l’accès aux sites mis en cause sera bien empêché en France.

Partager

Plus d'articles