Le Figaro

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

« Face à la protection de l’enfance, les réseaux sociaux ont du mal à dire non aux législateurs. Mais les Gafa savent que c’est aussi une porte d’entrée pour remettre en cause leurs principes de fonctionnement », souligne Justine Atlan, directrice de l’Association e-Enfance / 3018.

Lire l’article

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Plus d'articles