Instagram et Facebook : Meta renforce les restrictions pour les mineurs

Partager

En France, il faut attendre 15 ans pour avoir le droit de s’inscrire seul, sans l’accord d’un parent, sur les réseaux sociaux. Pourtant, 67% des enfants de primaire de 8-10 ans en sont déjà usagers* ?

Pour davantage protéger les mineurs, et notamment les plus jeunes de contenus non adaptés ou dangereux pour eux, Meta vient d’annoncer la mise en place de nouvelles restrictions sur Facebook et Instagram. Désormais, tous les comptes d’adolescents (identifiés entre 13 ans – minimum requis pour s’inscrire – et 15 ans) seront placés par défaut dans la configuration la plus stricte des deux réseaux sociaux, ce qui « rend plus difficile l’entrée en contact avec des contenus potentiellement sensibles », selon un message posté sur le site de Meta.
Cette configuration limite aussi l’accès, pour d’autres utilisateurs, à la liste d' »amis », aux comptes suivis ainsi que la possibilité de commenter les messages postés.

Par ailleurs, la recherche sur des mots-clés tels que automutilation, suicide ou boulimie devraient disparaître des fils d’actualité des jeunes utilisateurs. Les -16 ans ne devraient plus, non plus, avoir accès aux contenus sexuellement explicites.

Tu as été exposé à un contenu violent ou choquant sur les réseaux sociaux ? Les écoutants du 3018 sont là pour t’accompagner.

*Etude Association e-Enfance-Caisse d’Epargne sur le cyberharcèlement chez les 8-18 ans, 2023

Partager

Plus d'articles

Ensemble, luttons contre le harcèlement et les violences numériques !