Risques et manipulation : on fait le point sur les influenceurs virtuels

Partager

Plus vrais que nature, les influenceurs générés par IA envahissent nos fils d’actualité !
Photos à la plage, à la salle de sport ou selfie dans le miroir : ces créateurs de contenu ressemblent en tout point à ceux auxquels nous sommes habitués, sauf qu’ils n’existent pas.

Quels sont les risques de suivre ces comptes ?
Ces avatars sont de véritables influenceurs qui nouent des partenariats avec de grandes industries afin de faire la promotion de leurs produits. Alors attention, car souvent, il y a bien un objectif commercial derrière ces créateurs de contenu !

Ces influenceurs IA soulèvent également des inquiétudes éthiques avec la possible diffusion d’informations biaisées, malveillantes ou toxiques pouvant influencer l’opinion publique de manière indésirable ou manipulatoire.

Enfin, un défi majeur réside dans l’authenticité. Les influenceurs IA ne sont pas des êtres humains réels. Ils ont donc bien souvent un physique et une vie “parfaite”. Un nouveau standard dangereux qui renforce des normes irréalistes et peut développer un rapport compliqué avec notre image ou notre estime de soi.

Voici quelques clés pour reconnaître un influenceur virtuel :

  • Nous retrouvons souvent les lettres IA ou AI dans le nom ou la bio du profil ;
  • Les profils sont peu réalistes et le contenu trop parfait ;
  • L’interaction est limitée : publication de photos mais pas de vidéo par exemple ;
  • Absence de contenu personnel : on constate principalement des produits ou des marques ;
  • Les commentaires peuvent aussi être un bon indicateur.

 

Les écoutants du 3018 sont là pour répondre à tes questions. Tu peux les joindre 7 jours sur 7, de 9h et 23h.

Partager

Plus d'articles

Ensemble, luttons contre le harcèlement et les violences numériques !